Vendanges et cadran solaire

8 Sep

Par cette belle journée de septembre nous nous dirigeons vers le clos Guilloud pour engranger les grappes qui vont finir dans le pressoir.  Accompagnés du curé et du garde champêtre pour superviser la cueillette, nous faisons jouer les sécateurs.

De retour à notre mérie rue de la Treille, nous versons notre récolte dans les bassines pour le fouler au pied pendant que notre caviste prépare le pressoir. Sous l’œil bienveillant des autorités, le premier jus coule et chacun peut gouter le nectar qui sort de la presse. Un régal accompagné comme il se doit de quelques cochonnailles !

Mais que regardent-ils ? Le pressoir aurait-il perdu tout intérêt ? Non, Jean Paul Gout de l’ARDEP nous retrace l’histoire du cadran solaire (à l’échelle 2/3) qui orne maintenant la façade de la  Mérie du Mollard. C’est la copie d’un cadran découvert sur la façade de la Perollerie à la Poype lors de la réfection du cadran solaire (que vous pouvez découvrir en vous promenant le long de la Fure).

La reproduction du cadran et sa maxime en latin  »Afflictis lente celeres gaudentibus horae » qui signifie :  »L’heure est lente aux affligés et rapide aux gens joyeux » – Un clin d’œil sympathique à notre devise  »Faire le bien en s’amusant » !!

Publicités

Une Réponse to “Vendanges et cadran solaire”

  1. JMB 8 septembre 2012 à 20 h 49 min #

    Beau résumé et jolies photos…J’en pique quelques unes au passage.
    😉 Bizzz
    JMB

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :