Archive | juillet, 2017

Fête nationale au Mollard : corso et kermesse

17 Juil

En juillet, pas le temps de chômer au Mollard !
La préparation du char nous occupe dès la mi-juin lorsque le thème nous est donné par la mairie de Rives. Cette année, le cinéma et les séries télévisées, offre une belle place à l’imagination des créateurs.
Une réunion pour définir ce qui sera mis sur le char, et savoir qui fait quoi. Donc le Mollard va faire son cinéma : un plateau de tournage va s’installer avec un incontournable Bourvil incarné par Yves Matéja, le metteur en scène et sa caméra, quelques affiches, et il n’y a plus qu’à faire les structures et à les habiller de fleurs. Le contour du char est rénové et les fleurs en papier abîmées changées. Quelques après-midi au gymnase ou sont entreposés les chars sont nécessaires pour tout mettre en place.

Le Mollard fait son cinéma

Et nous voici au départ du corso avec une quinzaine d’autres chars des associations rivoises accompagnés par des musiques endiablées. Un passage par le parc de la maison de retraite pour nous faire admirer par les résidents confortablement installés et nous continuons vers le carrefour de l’Europe pour enfin descendre la rue de la République. Une foule joyeuse tout au long du parcours salue les réalisations et l’imagination fertile des associations. Les confettis volent et nous avons une pensée pour les services techniques qui dès demain vont devoir tout nettoyer ! Mais ce soir c’est la fête qui va se prolonger au parc du Temps des Cerises d’ou sera tiré le feu d’artifice. Et ensuite le bal permettra aux couche tard de danser jusqu’au lendemain matin.

Vendredi 14, la fête se déplace devant notre Mérie rue de la Treille au Mollard. Celle-ci a revêtu de nouveaux habits pour accueillir le public.

Un nouveau panneau pour notre Mérie

De bonne heure les 3 chapiteaux ont été montés, buvette et restauration ont été mis en place. Le stand des enveloppes et le bazar sont installés dans la salle de la Mérie, à l’abri du soleil. Dehors une bonne odeur d’oignons confits et de diots commence à chatouiller les narines. Puis les premiers visiteurs arrivent, en prenant le temps de regarder les stands installés par les participants au déballage.

Au bar, c’est l’heure de se retrouver pour l’apéritif, et il y a foule pour déguster, entre autre, la marquisette !

Les bavards !

Chacun prend ses marques et il est temps pour les convives qui ont retenu leur plateau repas de s’installer ! melon, diots frites, camembert et tartelette aux pommes. Les tours de roue s’enchaînent, Colette coiffée d’un joli chapeau melon vert tout enrubanné de rouge nous propose de deviner la longueur de ruban pour pouvoir gagner un cochon de lait.

En fin d’après-midi, l’apéritif d’honneur termine cette belle journée. Il ne reste plus qu’à tout ranger pour rendre la rue à la circulation.

Et pour tous les  »melons » un repos bien mérité.

Publicités